Magazine Le Mensuel

Nº 3078 du vendredi 2 juin 2017

Festival

Un été qui swingue

Le ballet musical se poursuit avec l’annonce des programmations du Festival international de Byblos et de celui de Beit Misk, qui raviront le public libanais, par leur diversité.

Du 3 juillet au 4 août, la vieille ville de Byblos accueillera une programmation diverse.
3 juillet – SEAN PAUL.
C’est le chanteur de dancehall et de rhythm & blues, Sean Paul, qui ouvrira les festivités à Byblos. Après deux concerts annulés par le passé pour des raisons de sécurité, Sean Paul devrait enflammer le public libanais en interprétant ses multiples tubes No Lie, Temperature, Shake that thing, Baby boy, entre autres.

16 juillet – Se souvenir de Nasri et Philemon.
Voilà une soirée qui devrait rappeler nombre de souvenirs à beaucoup, puisqu’elle sera consacrée au comédien et chanteur Nasri Chamseddine et au compositeur Philémon Wehbé, qui firent les grandes heures du folklore libanais. Pour ce spectacle, Marwan Rahbani sera à la manœuvre, avec également Ghadi et Oussama Rahbani au piano, Rafic
Ali Ahmad, Ghassan Saliba, Asma el-Mnawar et Bassima au chant, ainsi qu’un orchestre et des danseurs.

19 juillet – Julian Marley and the uprising.
Le fils du légendaire chanteur jamaïcain Bob Marley a pris le relais avec succès dans le rôle d’ambassadeur mondial du reggae. Il interprètera quelques-uns des titres mythiques de son père, comme Get up, stand up, Exodus ou encore No woman, no cry, auquel il ajoutera son propre répertoire.

21 juillet – Patti Austin.
Les amateurs de jazz répondront sans nul doute au rendez-vous fixé par l’une des plus grandes voix actuelles du genre, Patti Austin. Auréolée par un Grammy Award, la chanteuse américaine rendra hommage à Ella Fitzgerald, à l’occasion du 100e anniversaire de sa mort. Au programme, entre autres, les titres
Mack the Knife, How High the Moon, Mr. Paganini…

24 juillet – Milky Chance.
Le groupe allemand de rock alternatif revient, avec le succès mondial enregistré pour son premier album Sadnecessary, avec de nouveaux titres teintés de folk électro. Stolen dance, Down by the river ou encore le récent Cocoon devrait subjuguer le public de Byblos.

27 juillet – Ara Malikian.
Le tourbillonnant violoniste espagnol d’origine libanaise, Ara Malikian, va sans doute faire tourner bien des têtes lors de ce concert. Performeur dans l’âme, musicien hors-pair, il présentera, en compagnie de 8 autres musiciens, The incredible story of violin. Un spectacle époustouflant qui propose une combinaison étonnante de Vivaldi, Radiohead ou Led Zeppelin. Décoiffant!

4 août – M. Pokora.
Le chanteur français qui remplit les stades tout en cartonnant dans les charts depuis 5 ans viendra présenter son nouvel album My way, dans lequel il reprend les standards de Claude François. Un grand spectacle au programme, puisqu’il sera accompagné par une troupe de 20 danseurs et un orchestre, le tout rythmé par d’impressionnants effets pyrotechniques.

BEIT MISK
La 4e édition du Summer Misk Festival se déroulera les 29 et 30 juin avec deux soirées musicales.

29 juin – Garou.
Le chanteur québécois à la voix rauque se produira sur la scène de Beit Misk pour un concert exceptionnel. Il interprètera ses plus grands tubes, comme Belle, issu de la comédie musicale Notre-Dame de Paris, ainsi que des titres de ses différents albums, comme Seul, Reviens, Garou et Rhythm & Blues, devant un public libanais que l’on imagine déjà conquis.

30 juin – Marcel et Rami Khalifeh
On ne présente plus le légendaire Marcel Khalifeh, chantre libanais de la chanson engagée pour les causes de la justice et des droits de l’homme. Il sera accompagné cette fois par son fils Rami, pour offrir au public une musique créative, sans cesse renouvelée.

 

 

 


Elton John hors les murs le 10 décembre
Cerise sur le gâteau annoncée par les organisateurs du Festival de Byblos, lors de leur conférence de presse, la venue, le 10 décembre prochain du Britannique Elton John. Le chanteur multi récompensé, compositeur à succès et pianiste se produira lors d’une soirée unique, et sans aucun doute mémorable au Forum de Beyrouth. L’occasion pour les Libanais d’applaudir l’un des maîtres de la chanson de ces 50 dernières années, qui aligne 300 millions de disques vendus de par le monde, 5 Grammy Awards et qui a cartonné en haut des charts internationaux durant toute sa carrière.  Une véritable légende vivante qui s’arrêtera donc au Liban, dans le cadre de sa tournée Wonderful Crazy Night Tour, pour interpréter entre autres Your song, Rocket man, Candle in the wind, I’m still standing. Sans aucun doute, l’événement musical de 2017.

Jenny Saleh

Related

13e édition du Festival international du film de Beyrouth. Toujours présent, malgré tout

admin@mews

Otras Miradas. 3e Festival du cinéma ibéro-américain

admin@mews

[Copy of] The Voice emballe la nouvelle génération

admin@mews

Laisser un commentaire