Magazine Le Mensuel

Nº 3082 du vendredi 6 octobre 2017

Restauration et hôtellerie

News restauration

Warwick change de mission
La chaîne internationale Warwick a changé la nature des contrats qui la lient à plusieurs acteurs touristiques au Liban. L’enseigne Warwick continuera à figurer sur les hôtels Palm Beach (Aïn el-Mreissé) et Mist (Ehden) ainsi que sur le complexe balnéaire Pangea (Jiyé). Néanmoins, le contrat ne sera plus un accord de gestion mais de franchise. Interrogé sur les raisons de ce changement, un expert en restauration et hôtellerie a évoqué l’inadaptabilité de la gestion de la chaîne anglaise au goût et aux coutumes libanaises.  

Quelle identité pour le vin libanais
Le vin libanais n’aurait pas trouvé une identité qui lui est propre. Bien que les grappes de raisins poussent sur des sols d’une même nature, une fois embouteillés, les vins locaux accusent une grande différence au niveau du goût. Nul ne pourrait reconnaître un vin local, la qualité et le style des vins produits sont variables.

Mauvaise année pour les restaurateurs
2017 n’aurait pas été une bonne année pour les restaurateurs. Selon un consultant dans le domaine, l’année en cours se solderait par 50% de fermeture de restaurants, 30% de restaurateurs qui auraient atteint un seuil de rentabilité et 20% qui auraient dégagé des gains.  

Bachir parmi les quatre meilleurs glaciers de Paris
Le glacier Bachir a été classé parmi les quatre meilleurs glaciers à Paris, par les blogueurs Gustave et Rosalie. Les autres enseignes retenues sont La Tropical Glacier, IceRoll et Rosa kiwi. Bachir, non loin du Centre Pompidou, est le 1er glacier libanais (et 100% bio) de Paris. Son savoir-faire lui permet d’obtenir une texture toute particulière déclinée comme dans sa spécialité, la glace achta, travaillée avec du lait, de la fleur d’oranger et du mastic enrobé de brisures de pistaches.

90 millions $
L’investisseur koweïtien propriétaire de la chaîne de supermarché TSC au Liban aurait cumulé des pertes de l’ordre de 90 millions de dollars. D’où sa décision de mettre la clé sous le paillasson. Une mauvaise gestion serait à l’origine de ces pertes colossales.

 

 

Rotana célèbre 25 ans de succès
Rotana, société arabe de gestion hôtelière, a célébré le 25ème anniversaire de sa création. L’entreprise dispose aujourd’hui de 49 propriétés situées dans 26 villes dans la région Mena (Moyen-Orient et Afrique du Nord) et en Turquie, en phase de développement. Dix-sept de ces hôtels ouvriront leurs portes avant fin 2018, ajoutant 3 877 chambres au stock de la société.

Liliane Mokbel

Related

L’enseigne Noura à l’aéroport Rafic Hariri

Magazine Le Mensuel

News restauration

admin@mews

Beyt Mar Mikhaël, Beyt Amir et Beyt el-Jabal

Laisser un commentaire