Magazine Le Mensuel

Nº 3077 du vendredi 5 mai 2017

Restauration et hôtellerie

News restauration

Al Sultan Ibrahim récompensé
Le restaurant Al Sultan Ibrahim a remporté, lors du salon Horeca qui s’est tenu début avril, le prix de «l’ambassadeur de la cuisine libanaise». Le restaurant, qui appartient à la famille Ramy, avait déjà obtenu en 2016 le prix Best Quality Restaurant dans le monde arabe. Fondé en 1961, il est connu pour ses plats de fruits de mer, son poisson et son mezzé.    

La cuisine libanaise à Paris
L’art culinaire libanais a bonne réputation à Paris. Parmi les restos repérés figurent Chez Nagi, dans le 7ème arrondissement; Maison Issa, dans le 15ème propose un brunch dominical; Baladi, dans le 19ème, table sur les plateaux à emporter (10€); Libshop, situé dans le Bassin de la Villette, réputé pour ses sandwiches (5€) et son service livraison à domicile; Assanabel, au Canal St-Martin, offre un mezzé et un plat du jour (16€); Rimal, dans le 17ème, offre un  ticket mezzé (2 personnes à 56€).

Émirats
Les restaurants libanais ont la cote

De grande qualité, les restaurants libanais aux EAU sont installés dans des lieux stratégiques. On y compte à titre indicatif: Awtar, à l’hôtel Grand Hyatt, situé dans la cité ancienne de Dubaï; Nay, un restaurant-lounge haut de gamme à Dubaï International Financial Centre (DIFC). Il est doté d’une terrasse impressionnante donnant sur Burj Khalifa. Al-Qasr est l’un des plus anciens restaurants libanais établi à Dubaï Marine Beach Resort&Spa; Ayamna, très luxueux, est situé dans Atlantis; Khaymat al-Bahar se trouve à l’hôtel al-Qasr, à Madinat Jumairah.

Numéro Zero
Le nouveau lieu d’em sherif

Em Sherif continue son expansion sous le même nom et sous d’autres appellations. Em Shérif fait carton plein au quotidien à Dubaï. Au Liban, après avoir acquis les locaux de l’ex resto Yabani, en face de Starco, la propriétaire vient de le baptiser Numéro Zéro.

45
Le vin libanais est exporté dans 45 pays. Les partenaires à l’exportation exigent une analyse chimique précise de sa composition, laquelle a démontré que nos vins utilisent moins de substances chimiques que la dose
autorisée.    

Achrafié
Monop’ change d’adresse
Le Monop’ de la rue Adib Ishak à Achrafié a fermé du jour au lendemain alors que l’enseigne inaugurait son 5ème point de vente à Badaro. Une source a confié à Magazine que la franchise a baissé le rideau en attendant de trouver un nouvel emplacement non loin de l’ancien, les propriétaires ayant majoré sensiblement le loyer. Les coûts fixes étant devenus élevés, la supérette n’était plus rentable. Monop’ fait partie du groupe Monoprix. Elle mise sur des implantations dans les zones urbaines à fort trafic.  

Mérite-t-il ce prix?
Un chocolatier situé à Sanayé a confié que son contrat de location d’une durée de trois ans prévoit une majoration annuelle de 35%. Ce contrat venant à expiration, le propriétaire a les coudées franches pour fixer à nouveau le prix qu’il désire. Les loyers commerciaux interrogent. 

Related

L’hôtel Raouché Arjaan By Rotana fête ses 10 ans

Adwan Mag

L’hôtel O Monot prisé par les Occidentaux

admin@mews

News restauration

admin@mews

Laisser un commentaire