Magazine Le Mensuel

Nº 3084 du vendredi 1er décembre 2017

Musique

Beirut Chants. Un petit air de sérénité

Le Festival de musique sacrée, Beirut Chants, célèbre sa 10ème édition du 1er au 23 décembre. Au programme, des concerts d’artistes locaux et internationaux, englobant les traditions musicales orientales et occidentales. Une occasion unique de découvrir des solistes, chœurs et musiciens.

Depuis dix ans, chaque année, en décembre, les églises historiques de Beyrouth se accueillent volontiers les concerts de Beirut Chants, le festival de musique classique, sacrée et ethnique et font profiter ainsi un large public. Fondé en 2008, le festival a rapidement attiré l’attention du public et est devenu l’un des temps forts les plus attendus de la saison de Noël. Son importance réside dans la promotion du Liban sur la scène touristique internationale. Le festival célèbre Noël et la saison des fêtes avec 29 concerts. Au fil des ans, Beirut chants est devenu une tradition qui permet à un large public de profiter de la musique et de l’esprit de Noël à Beyrouth. Il sert également  de plate-forme pour les artistes et les orchestres locaux et internationaux, diffusant un message de paix, d’espoir et de tolérance via des personnes de différents horizons. Comme tous les ans, ce festival, désormais incontournable de la vie culturelle du pays, sera un véritable havre de paix dans un Liban qui aspire à la sérénité. A signaler que les entrées sont gratuites.

Extraits du programme
1er décembre Soirée d’ouverture : 9ème Symphonie  de Beethoven, par Daria Masiero (soprano) Sonia Prina (Contralto), Carlo Allemanno (Tenor), Shady Torbey (Bass-Bariton) et les Chorales de l’Université Antonine et Notre-Dame, l’orchestre philharmonique libanais. Cathédrale St-George-des-Maronites, 20h.
2: Sergueï Khatchatryan (violon) et Lusine Khatchatryan (piano). Eglise St-Maron, Gemmayzé, 20h.
3: Ecole libanaise pour les aveugles et les sourds. Église de Tous les Saints à 18h00. Ensemble de l’asile Moustapha Said, Oud & Composition. Église catholique St-Elie à 20h.
4: Edgard Moreau, (violoncelle) 2ème prix au concours international Tchaïkovski 2015. David Kadouch, (piano) Victoires de la musique. Église St-Louis-des-Capucins à 20h00.
6: Chorale orthodoxe Theotokos. Cathédrale St Georges des Orthodoxes à 20h.
9: Chorale des jeunes arméniens de Hamazkayin avec la participation de la chorale des enfants Gargatch Zakar Keshishian. Eglise St Elie Kantari à 18h.
10: Sagesse St-John et la chorale des enfants de l’École de musique Antonine et la chorale masculine de la chorale de l’UA. Eglise ND- des-Dons Achrafieh à 18h.
11: Quintet à vent de La Scala. Eglise St-Maron Gemmayzé à 20h.
12: Nidaa Abou Mrad et l’ensemble arabe antonin. Eglise St-Elie Kantari à 20h.
13: Chœur de l’Université Notre-Dame. Cathédrale maronite Saint George à 20h.
14: Académie de l’Opéra de Paris, orchestre philharmonique de la Radio –Bucarest. Eglise St-Joseph Monot à 20h.

Plus d’infos sur www.beirutchants.com

Christiane Tager Deslandes

Related

Good Bye Schlöndorff. Voyage sonore et visuel dans le Liban des années 80

admin@mews

Feu! Chatterton au Music-Hall Waterfront. «Nos exigences sont notre liberté»

admin@mews

Yasmine Hamdan de retour. Ya Nass, et l’appel résonne

admin@mews

Laisser un commentaire