Magazine Le Mensuel

Nº 3085 du vendredi 5 janvier 2018

Commerce et industrie

News commerce & industrie

Château Ksara
Une bouteille de Vin d’Or 1942 vendue aux enchères de HRW

Château Ksara, la plus ancienne entreprise vinicole du Liban, a brillé lors des enchères organisées pour le dîner annuel de Human Rights Watch le 20 novembre à la Tour de Londres: une bouteille rare et unique de Ksara Vin d’Or 1942 s’est en effet vendue à 1500 livres sterling  (l’équivalent de 2000 $), mettant en valeur l’héritage dont Château Ksara est si fier. Lama Sioufi, de Human Rights Watch, a déclaré: «Le montant des recettes des enchères nous permet de soutenir nos  partenaires dans leurs missions en alertant les instances internationales sur des situations de violations des droits humains». Dikran Ghazal, directeur général de Château Ksara, affirme que «cette vente montre qu’il y a des connaisseurs et des collectionneurs qui s’intéressent au vin libanais et qui cherchent à dénicher le rare et l’unique». Il a annoncé que le château s’apprête à organiser des ventes exceptionnelles où d’autres vieux millésimes, le vin d’or inclus, qui proviennent des caves historiques seront mis en scène.

Circulaire intermédiaire no 426
La Banque du Liban (BDL) a émis une circulaire intermédiaire no 426 dans laquelle il autorise les banques à baisser de 100% leurs réserves obligatoires correspondant aux soldes principaux des prêts consentis en livres pour le financement des fonds opérationnels des établissements industriels. L’objectif est d’encourager les banques à accorder des prêts subventionnés aux unités industrielles afin de doper leur capacité à exporter. Ce qui assure des flux de devises étrangères vers le Liban afin de contrebalancer le recul des investissements étrangers et des transferts de fonds. Le montant du prêt consiste en un financement de 60% de la valeur des exportations de l’établissement pour une durée de trois ans et un taux d’intérêt qui ne dépasse pas 3%.

 


9 millions de bouteilles de vin par an
Le Liban produit près de 9 millions de bouteilles de vin par an, dont le tiers est destiné à l’exportation. Bien que la production de vin soit encore faible, représentant 0,02% de la production mondiale, elle a réussi à se positionner sur la carte mondiale du vin et à acquérir une reconnaissance internationale. L’organisation de la production du vin est régie par la loi du 29 mai 2000, concernant la production, la vente et l’exportation. Dans ce prolongement, s’inscrit la création de l’Institut national de la vigne.

Fermeture de 338 entreprises industrielles
Les indicateurs industriels ont montré une baisse drastique du volume des affaires dans le secteur industriel, notamment entre 2012 et 2016. Ce recul s’élèverait à 1,8 milliard $, le volume étant passé de 10,5 milliards $ en 2012 à 8,8 milliards $ en 2016. 388 établissements sur 2 365 entreprises recensées ont fermé. Ils employaient près de 78 000 ouvriers. 

Croissance de l’économie parallèle
Des industriels ont condamné les impôts imposés au secteur industriel, affirmant que de telles mesures entraîneront la croissance de l’économie parallèle aux dépens de l’économie légale. Ils ont considéré que les taxes ont été approuvées sans une étude préalable de faisabilité économique à long terme, les qualifiant d’impôts politiques plutôt que d’impôts économiques. L’imposition de nouvelles taxes augmenterait automatiquement le coût de production, creusant davantage la différence de prix entre les deux économies en faveur de l’économie parallèle. Ils ont également dénoncé le non respect par la Syrie de l’accord multilatéral panarabe, car Damas exige un permis à l’entrée des marchandises sur son territoire.

Related

Neuf millions de bouteilles de vin par an

Magazine Le Mensuel

News commerce & industrie

admin@mews

Subventions supplémentaires aux produits exportés

Laisser un commentaire