Magazine Le Mensuel

Nº 3085 du vendredi 5 janvier 2018

Musique

La philosophie de l’art et de l’esthétique pour l’amour de l’art

Artiste dans l’âme, Dédé Hourani nous emmène en voyage dans le monde de l’art, avec un très bel ouvrage, La philosophie de l’art et de l’esthétique (éditions Antoine), illustré par ses soins et agrémenté de textes et d’œuvres musicales.

Passionnée d’art sous toutes ses formes, Dédé Hourani a attendu longtemps avant de publier un livre qui rassemble, à son image, musique, poèmes, peintures, empreints de philosophie. L’art, c’est presque une discipline de vie chez elle. Dans son introduction, elle confie d’ailleurs «avoir passé sa vie attachée à l’art et (à) l’écriture». «Ils m’ont toujours accompagnée et je me suis rendue compte qu’ils font partie de moi-même, artiste et écrivain». De fait, Dédé Hourani parvient à communiquer sa passion pour l’art sous toutes ses formes, à travers cet ouvrage magnifiquement illustré par ses propres peintures. Au fil des pages, elle égrène les hommages, tantôt aux peintres qu’elle estime comme Wassily Kandinsky, ou son père Adib Hourani,  mais aussi et surtout aux poètes et compositeurs qui ont enchanté sa vie. Le poète français Paul Eluard tient ainsi une grande place dans le livre, aux côtés de Rainer Maria Rilke, Louis Aragon, Paul Valéry, etc. Dédé Hourani met également sur toile ses passions musicales. Et elles sont nombreuses. Ses peintures viennent imager les œuvres de Johann Sebastian Bach, Franz Schubert, Joseph Haydn, Richard Wagner, qui l’inspire beaucoup dans un style contemporain.
Il faut dire que Dédé Hourani est plus qu’engagée dans le monde de la musique. C’est une vraie mélomane. Après des années passées en tant que patron de diplôme à l’ALBA, elle fonde Selecteum des arts et des sciences, un réseau culturel sans frontières qui lui permet de réunir toutes ses passions. L’objectif de ce centre culturel basé à Kaslik est de proposer au public libanais un héritage multiculturel et de leur offrir un programme diversifié de concerts de musique classique, mais aussi de musique plus contemporaine ou du jazz, ou encore des rencontres poétiques ainsi que des conférences autour de l’art. En annexe, elle a aussi ouvert un musée privé qui recèle une vaste collection d’objets archéologiques, d’icônes, d’artefacts et de livres anciens, permettant de documenter l’histoire de la culture humaine de ses débuts jusqu’au XXe siècle.
Soucieuse de proposer des œuvres exigeantes au public libanais, parfois peu connaisseur de musique classique, des concerts sont régulièrement organisés à l’Assembly Hall de l’AUB, avec la participation de musiciens chevronnés et de chanteurs lyriques. La prochaine soirée, gratuite, se déroulera le 10 janvier prochain avec une programmation de Bach, Handel, Chopin, Verdi, Gluck, Donizetti, Massenet, Zaki Nassif, Fauré. Un concert que les mélomanes ne rateront sous aucun prétexte.
Pour plus d’infos: www.selecteum.com

Jenny Saleh

Related

Matar d’Oumeima el-Khalil. Les sanglots de la terre

admin@mews

Le chœur de l’USJ. Enchantement à la clé

admin@mews

Khatchadourian lance Titernig. Voyage musical d’un papillon

admin@mews

Laisser un commentaire