Magazine Le Mensuel

Nº 3087 du vendredi 2 mars 2018

Point final

Chrétiens et musulmans, il est temps de nous réconcilier!

Aux premiers rayons de l’islam, les relations entre musulmans et chrétiens étaient prometteuses et porteuses d’espoirs. Elles ont été vite condamnées à l’échec pendant plusieurs siècles à cause de la conquête, du tempérament agressif de quelques souverains et lorsque les Etats chrétiens ont fait de la question des chrétiens d’Orient un prétexte pour s’ingérer dans les affaires des empires islamiques. A aucun moment, le fait religieux n'est invoqué comme prétexte pour justifier les cruautés commises à une occasion ou une autre. En réalité, il reste en dehors.
Pourtant, des nombreux événements témoignent de cette grande estime que le Prophète portait aux chrétiens. Dans une liste riche des témoignages, nous rencontrons le choix du Prophète d’envoyer sans aucune hésitation ses premiers convertis chez le roi chrétien Abyssin pour y trouver refuge et vivre en sécurité. A cette liste s’ajoute aussi le bon accueil que le Prophète a réservé aux chrétiens de Najran, après avoir conquis toute l’Arabie. Les historiens mentionnent unanimement que le Prophète leur a demandé de  célébrer la messe à l’intérieur de sa mosquée de Médine. Ils décrivent comment les musulmans priaient dans un coin et les chrétiens dans un autre coin de la mosquée sacrée.
A l’heure actuelle, à chaque crise politique, des propos incendiaires sont échangés pour ébranler les relations entre les musulmans et les chrétiens. Certes, dans notre histoire commune, nous avons commis des erreurs d’interprétations et avons porté de faux jugements, contraires aux principes de nos religions respectives pendant plusieurs siècles. Nous nous sommes combattus, tout en nous côtoyant; nous nous sommes injuriés, moins lorsque l’on était face à face que lorsqu’on se tournait le dos; nous nous sommes conciliés tout en cachant notre méfiance; nous nous sommes comportés comme des dieux vengeurs, assassins, à la place de Notre Dieu Clément et Miséricordieux. N’est-il pas temps de nous réconcilier une fois pour toutes? N’est-il pas temps de connaître nos erreurs et nos comportements indécents, pour instaurer un pardon sincère, une paix durable et une vie commune fraternelle et solide?

Mohamed Nokkari
Docteur en droit, juge, ancien secrétaire général de Dar al-Fatwa, secrétaire général de la Rencontre islamo-chrétien autour de Marie  

 

Related

L’excellence dans le savoir

admin@mews

Le Liban c’est quoi?

admin@mews

La Faculté d’information à l’UL: une vocation nationale

admin@mews

Laisser un commentaire