Magazine Le Mensuel

Nº 3105 du vendredi 6 septembre 2019

Start up

Ecomz. Ouvrir son commerce en ligne en quelques clics

La plateforme Ecomz permet aux entreprises de créer leur site internet, les forment et les accompagnent dans la gestion de leurs ventes.
 

Expatrié au Canada, Rudy Bekerejian, encore étudiant en informatique, lance son premier site de vente en ligne de produits HP, Samsung et Microsoft en 2001. En 2004, il fonde sa seconde société, BekerTech, pour proposer des solutions numériques clés en main, sites web et plateformes de ventes aux entreprises. Motivé par le souhait de partager au Liban les clés de la réussite forgées en Amérique du Nord, il retourne dans son pays natal où il s’associe avec Amer Tabbara qui, lui, avait travaillé pendant six années à Montréal dans l’optimisation de sites internet, après être passé dans de grands groupes en tant que responsable marketing.

Expertise ciblée
Pendant trois ans, dans de premiers bureaux à Jounieh, les deux collaborateurs travaillent à développer leur produit, une plateforme intelligente qui permet aux entreprises d’ouvrir un magasin en ligne et de vendre leurs articles rapidement avec le moins d’efforts possibles. Le tout en profitant d’un logiciel à jour des technologies les plus avancées. Ainsi, plus besoin de savoir coder pour créer son site internet, Ecomz fait le travail et propose une multitude de choix de présentations, personnalisées selon les besoins et les goûts de l’entreprise, et la clientèle qu’elle souhaite atteindre. «Le e-commerce est comme un hôtel 6 étoile. Pour vouloir acheter, le client doit entrer sur le site et être impressionné, sinon il va avoir des doutes et renoncer à acheter», confie Rudy Bekerejian à Magazine.
La qualité et la justesse de ce schèma est le secret d’un commerce en ligne qui marche. C’est sur quoi Ecomz veille à former ces sociétés qui sont à ce jour au nombre de 5 000, principalement situées au Moyen-Orient et en Amérique du Nord. En plus de l’esthétique et de la disposition de leur site, Ecomz permet à ces entreprises de choisir leurs langues et leurs monnaies pour atteindre une plus grande diversité d’acheteurs. En parallèle, ils accompagnent leurs clients dans leur démarches légales: «Nous avons des procédures accélérées avec les banques pour que les commerces puissent ouvrir un compte bancaire plus rapidement, car au Liban, les formalités administratives ralentissent le développement du commerce en ligne», explique M. Bekerejian.

Succès assuré
Le coût pour créer, héberger et gérer son site web varie, selon 4 formules proposées, entre 0, 24, 69 ou 199$ par mois. Entre ces écarts se jouent la capacité de stockage, le nombre de produits contenus par le magasin, le nombre de gestionnaires du site, la présence de la marque sur différents canaux et réseaux sociaux ou encore l’accès à des algorithmes spécialisés, etc. La start-up qui a déménagé au prestigieux Beirut Digital District, un pôle qui accueille les entreprises les plus innovantes du pays, a levé récemment 4 millions de dollars d’un fonds d’investissement. Un coup de main qui va permettre à Ecomz d’élargir sa présence dans la région et dans le monde.

NOEMIE DE BELLAIGUE

Related

Estimer et redonner vie aux bijoux

admin@mews

Plateforme Hiwayati. Simplifier la réservation d’activités pour enfants

admin@mews

Little Reed. Des produits du terroir frais et bio

admin@mews

Laisser un commentaire