Magazine Le Mensuel

Nº 2850 du vendredi 22 juin 2012

  • Accueil
  • general
  • Tvine Moumjoghlian, championne de tennis de table. «Participer aux Jeux de Londres, une lourde responsabilité»
general

Tvine Moumjoghlian, championne de tennis de table. «Participer aux Jeux de Londres, une lourde responsabilité»

La championne libanaise de tennis de table, Tvine Moumjoghlian, estime que la participation aux Jeux olympiques de Londres en juillet et août prochains est une lourde responsabilité qu’il faudra assumer à l’avenir. Elle affirme qu’une médaille olympique reste le rêve de sa vie.

La jeune championne qui représentera les couleurs libanaises à Londres est actuellement en stage d’entraînement à Vienne. Après sa rentrée à la fin du mois courant, elle pourrait se rendre à Brême en Allemagne pour un autre stage, si son père Raffi, ancien champion du Liban et vice-président de la Fédération libanaise de tennis de table, parvenait à assurer les frais de ce stage, via des sponsors, ou par ses propres moyens. Tvine Moumjoghlian avait également suivi un stage similaire en Chine.
Moumjoghlian avait acquis sa qualification après avoir remporté le championnat d’Asie de l’Ouest qui s’est déroulé à Amman (Jordanie). En finale, notre championne locale avait battu avec brio la Jordanienne naturalisée Tatiana Tcherestova.
Dans une interview exclusive à Magazine, Tvine Moumjoghlian estime que sa carrière actuelle est le prolongement de celle de son père Raffi qui déploie de grands efforts pour lui assurer des stages d’entraînement à l’étranger, afin qu’elle puisse suivre le rythme des grandes championnes et hausser son niveau dans tous les domaines.
Malgré l’absence d’une aide du ministère de la Jeunesse et des Sports, Moumjoghlian confie: «Mon père tente de remédier aux lacunes à tous les niveaux, notamment sur le plan financier. Malgré l’aide de certains sponsors, ceci reste insuffisant pour couvrir les frais de tous mes stages à l’étranger et améliorer mon niveau. Je profite pleinement de la présence de mon père à mes côtés. Ses conseils d’ancien joueur sont très importants».
«C’est, dit-elle, un grand honneur pour moi de représenter les couleurs libanaises à Londres. Mon rêve reste d’arracher une médaille olympique afin de récompenser notamment les efforts déployés par mon père qui se tient à mes côtés».
La fameuse joueuse du club Homenetmen a déjà remporté le championnat arabe à quatre reprises, hissant le Liban en tête du tennis de table arabe et même régional.
Selon la championne libanaise, «jouer contre les sportives asiatiques de la Chine, de la Corée et du Japon, est un grand défi. Cependant, rien n’empêche les joueuses locales de se mesurer à ces championnes du monde et de les concurrencer, surtout si les préparatifs sont bien organisés».
Tvine Moumjoghlian souligne que pour parvenir au niveau international qui reste très développé, il faut des sponsors, appelant les hommes d’affaires à investir dans le sport.
«Il me faut améliorer le côté tactique de mon jeu pour progresser davantage et me rapprocher du niveau des championnes, notamment chinoises qui dominent le tennis de table international, poursuit Moumjoghlian. Cependant, ceci ne peut se faire sans une aide substantielle de l’Etat et des stages permanents sous la supervision d’entraîneurs compétents».
«Les moyens modestes de la Fédération libanaise de tennis de table restent insuffisants pour permettre aux athlètes locaux de progresser, raconte-t-elle. Il faut que l’Etat intervienne afin de permettre aux sportifs locaux de se mesurer aux autres sur la scène internationale et de hisser le sport local parmi les meilleurs».
«La médaille olympique ou un titre international est désormais une industrie et se prépare des années à l’avance à travers des stages annuels et des participations constantes aux compétitions internationales», conclut Tvine Moumjoghlian.

Mohamed Fawaz

 

Related

Walid Joumblatt, député et chef du PSP. «Dans la présidentielle, le facteur interne prédomine»

admin@mews

Diana Moukalled. «Je refuse d’être limitée à une confession»

admin@mews

Elections consulaires françaises. Pléthore de candidats, petits programmes

admin@mews

Laisser un commentaire