Magazine Le Mensuel

Nº 2900 du vendredi 7 juin 2013

  • Accueil
  • general
  • 2e conférence internationale sur la nutrition à l’Usek. La sécurité alimentaire liée à la santé
general

2e conférence internationale sur la nutrition à l’Usek. La sécurité alimentaire liée à la santé

C’est sur le thème La santé et la sécurité alimentaire qu’a eu lieu la 2e conférence internationale sur la nutrition organisée à l’Université Saint-Esprit de Kaslik (Usek). Des experts en nutrition libanais et étrangers, des professeurs et des étudiants ont assisté à l’événement.

Le chef du département de nutrition humaine et diététique de l’Usek, le Dr Rony Abboud, a profité de l’occasion pour souligner que les maladies cardiaques et rénales, ainsi que le cancer et l’obésité, se sont dangereusement développés au cours des deux dernières décennies surtout chez les enfants. Ces maladies sont directement liées aux systèmes nutritionnels et les études montrent qu’une alimentation saine et un bon niveau de nutrition peuvent diminuer les coûts des soins de santé. Le doyen de la faculté des Sciences agronomiques et alimentaires, le R.P. Joseph Wakim, a indiqué de son côté, que la situation actuelle n’est pas très optimiste, sachant que des centaines de millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté et sont privées de leur dignité. Une personne sur sept souffre de sous-nutrition et consomme peut-être des aliments impropres à la consommation à cause de l’absence des normes de sécurité liées à l’agriculture, la production, l’exportation et la consommation. Il a souhaité que cette conférence constitue une base scientifique afin d’éveiller la conscience des consommateurs, de les sensibiliser et d’élaborer les recommandations qui pourraient rétablir un lien positif entre la sécurité alimentaire et la santé de chacun.
«Le sujet de la 2e conférence internationale sur la nutrition est au cœur de la mission de l’université et celle de l’Ordre libanais maronite. L’objectif de notre université se centralise sur le bien-être de tous les hommes et de la société, de tout homme sans discrimination aucune, dans toutes les dimensions de la vie, y compris les aspects sanitaires, physiques, psychologiques et spirituels. Nous ne doutons pas que la question de la nutrition est directement liée aux êtres humains et à leur développement, ainsi qu’à l’environnement et à l’univers entier», a déclaré pour sa part le recteur de l’Usek, le R.P. Hady Mahfouz. «La participation de chaque individu à une nutrition saine ne se base pas seulement sur ce qu’il décide de manger ou de boire, mais sur sa contribution à cette question en assurant la responsabilité liée à la bonne qualité des aliments selon sa position dans la société: le législateur, le décideur, les parents, les membres d’université ou d’école», ajoute-t-il.

Une alimentation de qualité
Pour le directeur général du Centre hospitalier universitaire Notre-Dame de Secours de Jbeil, le R. P. Michel Eliane, le département de nutrition à l’hôpital assure une bonne qualité d’alimentation et de services nutritionnels qui répondent aux besoins des patients. Le département s’est basé sur les bienfaits relatifs à la nutrition dans le but d’atteindre les meilleurs taux de nutrition parmi les patients conformément aux normes fixées par le ministère de la Santé au Liban et aux normes internationales en matière de contrôle qualité et développement.
«Lorsque nous parlons de la santé et de la sécurité alimentaire, nous parlons des aliments et de leurs composants, de leurs relations avec les politiques concernées, leurs prix, ainsi que des modes de vie, des médias et de la publicité. En outre, le sujet touche l’environnement et son lien direct avec la santé, la pauvreté et son influence sur la qualité de vie. La sécurité alimentaire est rattachée au contrôle de la production alimentaire, à son stockage et à sa commercialisation. Nous travaillons au ministère de la Santé publique, avec l’aide de l’Organisation mondiale de la santé, sur le système de contrôle des maladies dans les régions libanaises. Nous aménageons également la pierre angulaire du laboratoire national de contrôle de l’alimentation et des médicaments», affirme finalement le représentant du ministère de la Santé publique, le Dr Assaad Khoury.

NADA JUREIDINI

 

Related

Adieu Alixa Naff. L’historienne tire sa révérence

admin@mews

Hazmieh. Une envolée immobilière en suspens

admin@mews

La prostitution de rue. Un fléau en expansion

admin@mews

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.