Magazine Le Mensuel

Nº 3058 du vendredi 17 juin 2016

Événement

Byblos en blanc et rosé. Festival dionysiaque sur le port de Jbeil

Consacré à la valorisation de la vigne et du vin libanais, le festival de Byblos, ayant eu lieu au début du mois courant, a annoncé le lancement d’une série d’événements qui feront de la ville de Jbeil, cet été, l’Olympe tant rêvée des hommes.

Byblos, cette légende vivante, a célébré le long de trois soirées consécutives le vin libanais. Grand événement œnotouristique ayant réuni un très grand nombre de visiteurs, ce sont festivités et surprises dignes de Dionysos qui ont marqué cette édition, tout en y conservant l’aspect culturel-cognitif censé promouvoir l’idée de la consommation modérée du vin, axée sur la qualité. Aménagée comme une cour traditionnelle paysanne où des tonneaux sont éparpillés en guise de tables, où les visiteurs peuvent déambuler sur un parcours au bord de la mer et où différents stands en bois proposent dégustation de vin et gastronomie libanaise et internationale, la place où s’est déroulé l’événement s’est transformée en un véritable domaine des dieux, dans le cadre d’un spectaculaire rassemblement festif et convivial, avec un programme d’animations mêlant musique orphique, lumières, feu d’artifice, danse, etc. L’un des bateaux flottant suavement sur l’eau de la mer Méditerranée a servi de scène aux chanteurs, danseuses et artistes.
Organisé par Eventions, le festival a été inauguré par le responsable de Bank of Beirut, Georges Awad, partenaire officiel, le président du conseil municipal de Jbeil, Ziad Hawat, le vice-président de l’Union vinicole du Liban, Edouard Kosremelli, le directeur du ministère de l’Agriculture, Louis Lahoud, et le représentant du ministre du Tourisme, Salim Wardy.
 

Byblos, le charme éternel
Interviewé par Magazine, Ziad Hawat explique qu’il s’agit aujourd’hui de promouvoir encore plus le tourisme au niveau de la ville de Byblos considérée l’une des plus anciennes villes du monde. «Nous cherchons évidemment à renforcer les actions de promotion en faveur du tourisme de la région, dit-il, en développant l’attractivité de la ville en matière de tourisme d’affaires et de tourisme individuel, en améliorant l’accueil des visiteurs, en les fidélisant, en leur proposant des services performants, en organisant des événements, etc. D’ailleurs, le festival Byblos en blanc et rosé n’est que le début d’une série d’événements qui s’étendront jusqu’à l’avènement de la nouvelle année», souligne Hawat.
La ville de Byblos œuvre, en effet, continuellement à financer les opérations de promotion hôtelière et touristique de la ville et à offrir, constamment, de nouveaux services permettant d’améliorer les visites.

Natasha Metni

Related

Catastrophe cosmique. L’Oural ravagé par une météorite

admin@mews

Evenement

admin@mews

Hollywood Circus. Magie et paillettes

admin@mews

Laisser un commentaire