Magazine Le Mensuel

A la loupe

A la Loupe

 

 

Choukair-Nahas: rien ne va plus…

Le président de l’Union des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture, Mohammad Choukair, reproche au ministre du Travail, Charbel Nahas, d’avoir écarté les représentants de l’Union, Charles Arbid et Nabil Fahed, des réunions de la commission chargée d’établir les statistiques et les bases de négociations avec la Confédération générale des travailleurs libanais (CGTL). Choukair se dit étonné que l’Union n’ait pas été conviée aux réunions, comme du silence du ministre Nahas, qui n’a pas répondu à la lettre qu’il lui a adressée.

 

 

 

 

 

«La première lettre envoyée au ministre, dit-il, était courtoise, la prochaine sera plus dure et transmise à travers les médias».

 

Un projet par étapes

Pour palier aux difficultés politiques internes et régionales, le chef du gouvernement, Najib Mikati, a demandé aux ministres un plan différent de ceux des cabinets précédents qui n’ont pas été exécutés, pour cause de conflits politiques. Selon un ministre, le plan en gestation s’étalera sur le court, moyen et long terme et sera appliqué progressivement selon les besoins des secteurs. Sa réalisation pouvant s’étaler sur deux, trois ou quatre ans. Ce ministre se dit optimiste pour l’avenir du plan qui tiendra compte des intérêts de tous et répondra aux besoins économiques et vitaux, sans discrimination de classes ou de régions.

 

Indices fictifs

Un ministre, expert dans les secteurs productifs, indique que l’indice des prix est fluctuant. L’inflation pourrait chuter durant trois ans, pour revenir trois mois plus tard et s’arrêter à nouveau. L’indice des derniers mois ou celui de l’année dernière lui semblent fictifs.

 

 

Related

A la loupe

admin@mews

Le packaging. Ce vendeur silencieux

admin@mews

A la Loupe

admin@mews

Laisser un commentaire