Magazine Le Mensuel

Nº 2949 du vendredi 16 mai 2014

general

A Byblos. Une explosion des sons

Du 3 juillet au 19 août, l’été sera différent à Byblos, au fil des neuf soirées musicales concoctées par le comité de son Festival international. Le programme a été officiellement annoncé le 13 du mois dans une conférence de presse à Byblos même. Une programmation qui promet de faire exploser tous les sens.
 

Jeudi 3 juillet: Lang Lang
Ses admirateurs sont très nombreux, mais les détracteurs aussi. C’est que Lang Lang fait les choses à sa manière, et en musique classique cela ne passe pas sans accroche. Homme de spectacle, virtuose du piano, présence charismatique sur scène, jeu passionné et technique époustouflante, Lang Lang est considéré comme un véritable phénomène, comme «l’artiste le plus acclamé de la planète classique». Accompagné par l’Orchestre philharmonique du Liban, dirigé par le maestro Darrell Ang, il interprètera le 2e concerto pour piano de Rachmaninov, ainsi qu’une sélection de morceaux pour piano seul faisant la part belle à Chopin.
Billets: 90 000 L.L., 120 000 L.L., 187 500 L.L. et 300 000 L.L.

 

Jeudi 17 juillet: Marcel Khalifé
Pour la première fois, il va se produire au Festival de Byblos; Marcel Khalifé, toujours accompagné de son oud, présentera à son public une production impressionnante. Il sera ainsi accompagné de l’ensemble al-Mayadine, d’un chœur de 60 chanteurs, et de 80 musiciens de l’Orchestre philharmonique du Liban sous la direction de Harout Fazlian. Marcel Khalifé fera voyager son auditoire au fil des quatre décennies de sa carrière, avec un répertoire incluant notamment des textes de Mahmoud Darwich, Adonis, Ounsi el-Hage, Joseph Harb…
Billets: 60 000 L.L., 90 000 L.L., 112 500 L.L., 150 000 L.L. et 180 000 L.L.

 

 

 

 

 

 

Samedi 19 juillet: Yanni
Il était venu à Byblos l’année dernière pour deux concerts à guichets fermés. Et il revient cette année encore à la demande du public! Yanni, l’un des compositeurs les plus populaires de notre époque, présentera, dans le cadre de sa tournée, un tout nouveau spectacle pour promouvoir son dernier album Inspirato. Entouré de l’ensemble de ses musiciens et chanteurs, il interprètera ses plus beaux morceaux dans de nouvelles orchestrations. Cette année, il sera au Liban pour une soirée unique.
Billets: 75 000 L.L., 112 500 L.L., 150 000 L.L., 225 000 L.L. et 300 000 L.L.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 29 juillet: Massive Attack
L’un des concerts phare de cette saison! Massive Attack, dix ans après leur concert inoubliable à Baalbeck, sont de retour au Liban. Un grand retour pour 3D, Daddy G et Mushroom. Considéré comme le précurseur du trip-hop, ce groupe britannique légendaire a une place particulière sur la scène internationale, une des plus importantes durant ces vingt dernières années. Avec ses sonorités électroniques hypnotisantes, il crée une véritable vague depuis le début des années 90 et les morceaux mémorables ne se comptent plus; Safe from harm, Karmacoma, Paradise Circus… Réputé pour l’atmosphère dramatique qu’il crée sur disque et sur scène, Massive Attack offrira au public libanais une véritable surcharge sensorielle.
Billets: Debout: standard 90 000 L.L., Golden circle 150 000 L.L. Assis: 75 000 L.L., 
112 500 L.L. et 150 000 L.L.

 

Samedi 2 août: Epica
Après Nightwish en 2013, voici le groupe néerlandais Epica qui s’est imposé comme l’un des chefs de file du métal symphonique. Entre chant lyrique féminin et éléments de métal progressif et gothique, leur son est typique et leur public inconditionnel. Dix ans d’existence, six albums, dont le dernier, The Quantum Enigma, vient de sortir. Marquant une nouvelle étape dans leur évolution musicale, c’est leur album le plus intense. Et sur scène, les six membres du groupe ne lésinent pas sur les moyens pour présenter toujours des spectacles fascinants. Promesse d’une soirée inoubliable à Byblos.
Billets: Debout: standard 75 000 L.L. et Golden circle 120 000 L.L. Assis: 60 000 L.L., 
90 000 L.L. et 120 000 L.L.

 

Mardi 5 août: Stromae
Formidable, Papaoutai, Tous les mêmes, Alors on danse… Rien que des tubes presque en l’espace de quatre ans seulement de carrière. Stromae est devenu un véritable phénomène populaire, avec seulement deux albums à son actif, Cheese et Racine Carré, ce dernier s’étant écoulé à plus de 2,5 millions d’exemplaires de par le monde. Grand vainqueur des Victoires de la musique 2014, Stromae est un artiste inclassable qui enflamme les plus grosses scènes d’Europe. Et qui enflammera sûrement Byblos cet été.
Billets: Debout: standard 90 000 L.L. et Golden circle 150 000 L.L. Assis: 75 000 L.L., 
112 500 L.L. et 150 000 L.L.

Mercredi 6 août: Mulatu Astatke
et Ibrahim Maalouf
Musique métissée pour cette double affiche exceptionnelle réunissant deux artistes avec leurs groupes respectifs. Après avoir raflé aux Victoires de la musique, le titre de meilleur artiste de jazz 2013 et meilleur album de musiques du monde en 2014 pour Illusions, Ibrahim Maalouf retourne à son pays d’origine avec sa trompette à quart de ton et sa musique, un mélange inédit de jazz, de blues, de musique orientale et 
afro-cubaine. Mulatu Astatke, le père de l’Ethio-Jazz, un métissage unique de musique traditionnelle éthiopienne, jazz, reggae, funk et rythmes latinos, s’est fait connaître du public quand Jim Jarmusch a utilisé huit de ses morceaux dans Broken Flowers.
Billets: 60 000 L.L., 90 000 L.L., 120 000 L.L. et 150 000 L.L.

 

 

 

Mercredi 13 août: Guy Manoukian
Pour sa première apparition depuis la sortie de son album Nomad, le compositeur et pianiste libanais Guy Manoukian, qui s’était absenté de la scène libanaise depuis quelques années, présentera ses plus grands succès. Il sera accompagné par le maestro Elie Alya et son orchestre, avec la participation exceptionnelle de Mario Reyes de la famille des Gipsy Kings.
Billets: 60 000 L.L., 90 000 L.L., 120 000 L.L. et 150 000 L.L.

 

 

 

 

 

 

Mardi 19 août: Beirut
Gulag Orkestar; la sortie de cet album en 2006 impose d’emblée ce groupe américain comme une véritable révélation. Sa musique est reconnaissable entre toutes, du rock indépendant qui s’inspire du rock des Balkans, de la valse musette et des fanfares mexicaines; des influences que le groupe ne cesse de développer au fil de ses multiples voyages et explorations, faisant sauter toutes les barrières. A Byblos, Beirut se produira en grande formation comprenant ukulélé, accordéon et cuivres. Un concert qui promet d’être unique. Après tout, le groupe s’appelle bien Beirut, un surnom donné à Zach Condon, la tête pensante du groupe, quand il écoutait en boucle Feyrouz.
Billets: Debout: standard 75 000 L.L et Golden circle 120 000 L.L. Assis: 60 000 L.L., 
90 000 L.L. et 120 000 L.L.

 

Nayla Rached

Tous les concerts débutent à 20h30, à l’exception des trois premières soirées, Lang Lang, Marcel Khalifé et Yanni, qui débutent à 21h30.
Billets en vente au Virgin Megastore et en ligne: www.ticketingboxoffice.com

Related

Année exceptionnelle au GLFL. L’art d’enseigner autrement

admin@mews

Les Libanais les plus riches. Patrimoine en baisse

admin@mews

Liban: fin du secret bancaire dans son aspect fiscal

admin@mews

Laisser un commentaire