Magazine Le Mensuel

Nº 3052 du vendredi 6 mai 2016

Spectacle

Heart for Lebanon. La vie du Christ revisitée

Au Palais des congrès, des personnages de toiles et de sculptures sont devenus chair, sous l’effet envoûtant de la musique de l’Orchestre philharmonique national, dirigé par Nabil Melki, dans le cadre du concert, à la fois performance et théâtre, Glory of Easter.

Soixante-quinze minutes, le long desquelles le spectateur voit défiler des scènes inspirées de la vie du Christ et reconstituées par des artistes internationaux sous forme de peintures et sculptures, sont à couper le souffle. D’un triptyque retrouvé à Oberammergau en Allemagne et dont l’auteur est inconnu, à la Cène de Léonard de Vinci, à la Pietà de Michel-Ange… Douze œuvres artistiques transgressent les lois du temps et de l’espace et font faire au spectateur le tour du monde en matière d’art et d’histoire. Douze œuvres qui prêtent à confusion: à première vue, il est impossible de faire la distinction entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Immobiles, ce sont des hommes, des femmes et des enfants qui incarnent, avec le moindre détail, les personnages des multiples chefs-d’œuvre représentés sur scène, tenant des pauses longues de plusieurs minutes. Avec un maquillage, des costumes, postures, expressions et des gestes identiques à ceux des personnages «imagés», les multiples étapes de la vie du Christ sont rapportées sur la musique de Jean-Sébastien Bach, Robert Shelton, Erik Satie et autres compositeurs, sous la direction de Nabil Melki, dans une atmosphère mystique sans pareille.
 

Origine et conception
Chef d’orchestre et de chorale libanais, Nabil Melki importe cet art au Liban, après avoir participé, en 2007, au festival annuel de tableaux vivants en Californie, le Master Pageant. C’est en 2015 que la reproduction des œuvres grandeur nature a commencé suivie des maintes répétitions de chant et de théâtre. Vingt-quatre musiciens professionnels de l’Orchestre symphonique national libanais (conduit par Melki) ont ajouté leur touche musicale enchanteresse au spectacle. De la sculpture à la peinture, à la narration, à la musique orchestrale, à la performance, cette «entreprise» a attiré un grand nombre de bénévoles (120 au total) et a vu le jour grâce à l’étroite collaboration instaurée avec l’ONG (Organisation non gouvernementale) Heart for Lebanon.

 

Natasha Metni

Pour une société plus égalitaire
Organisation à but non lucratif, Heart for Lebanon œuvre à la réhabilitation sociale des personnes marginalisées et rejetées. Fondée en 2006, l’association est née en réponse aux besoins des villages libanais du sud du pays, affectés par la guerre. Depuis, Heart for Lebanon cherche à venir en aide à toutes les communautés, à savoir les réfugiés syriens et irakiens, et à développer l’éducation au niveau de toutes les populations défavorisées.

Related

L’étrange destin de M. et Mme Wallace. Invitation à la rencontre

admin@mews

Spectacle

admin@mews

Scarabé de Virpi Pahkinen. Symbolique et cosmogonie du corps

admin@mews

Laisser un commentaire