Magazine Le Mensuel

Nº 3073 du vendredi 6 janvier 2017

Université

Liu. Former des instructeurs pour éduquer les réfugiés

Fournir une éducation appropriée aux réfugiés syriens permet de sauver toute une génération. Pour cela, la LIU s’investit dans la formation d’instructeurs syriens.

La Lebanese International University (LIU), et plus spécifiquement son Ecole d’Education, déploie de sérieux efforts pour évaluer les besoins éducatifs des jeunes réfugiés dans des pays de premier asile comme le Liban. C’est dans ce sens qu’une formation diplômante d’enseignement a été conçue. Elle vise à soutenir les instructeurs syriens dans l’enseignement dédié aux étudiants syriens ayant des besoins particuliers (y compris ceux qui souffrent de syndromes de stress post-traumatiques), dans les camps de réfugiés. Ce programme de formation consiste à fournir aux participants des outils basés sur des méthodes efficaces d’enseignement et des stratégies d’évaluation fondées sur la recherche. Subvenir aux besoins éducatifs des réfugiés constitue un élément essentiel de la crise migratoire syrienne à laquelle est confronté le Liban.
Au cours des six dernières années, le pays a connu un déplacement massif de la population voisine. Un aspect essentiel et sous-signalé de ce mouvement serait le manque d’accès de millions de Syriens à une éducation appropriée. Résolument engagée à coopérer avec les autres pour faire face aux défis liés à l’intégration des jeunes migrants dans le système éducatif du pays d’accueil, la LIU œuvre, par le biais d’un tel projet, à lutter contre certains facteurs à l’origine de la migration de masse, de l’extrémisme et de la perte de toute une génération qui pourrait, éventuellement, augmenter les chances de rétablissement de la Syrie dans les années à venir.

Conférence internationale
De plus, et dans sa quête constante pour le développement de l’éducation des migrants, l’un des grands projets de la LIU pour 2016-2017 consistera en la participation de cette université, en tant que partenaire principal, à une conférence internationale d’experts, portant sur l’éducation des réfugiés et à la publication d’un livre intitulé Travailler vers un Ethos ouvert et inclusif en éducation – Bonnes pratiques en matière d’éducation pour les réfugiés, en Slovénie, le 12 janvier 2017. Cet ouvrage, rédigé en langues anglaise et slovène, servira de support didactique pour les enseignants de la communauté internationale. Tanja Fajon, membre du Parlement européen et vice-présidente du groupe S&D, sera l’hôte de la conférence internationale, aux côtés du ministère de l’Education de la République de Slovénie, qui représente aussi un partenaire clé. Une telle rencontre sera l’occasion d’échanger les meilleures pratiques entre les experts qui travaillent avec les migrants et les réfugiés et qui s’attaquent à des sujets cruciaux en matière d’éducation spécialisée.

Natasha Metni

 

Related

Brève université

admin@mews

Inas Abou Ayache récompense le «meilleur innovateur»

admin@mews

L’ESA à l’abordage. Lancement du Certificate in Shipping & Logistics

admin@mews

Laisser un commentaire