Magazine Le Mensuel

Nº 3079 du vendredi 7 juillet 2017

Confidences diplomatie

Confidences diplomatie

Guerre d'influence au Liban
Les EAU supplantent Le Qatar Un diplomate européen en poste à Beyrouth a fait remarquer que le vide laissé par le désengagement politique et financier de l'Arabie saoudite du Liban a été rapidement occupé par les Emirats arabes unis (EAU), soucieux de ne pas laisser le terrain libre au Qatar. Ces derniers mois, les EAU ont financé et supervisé l'exécution de dizaines de projets de développement de l'infrastructure dans des régions à majorité sunnite. Dans ce contexte, l'ambassadeur émirati au Liban, Hamad Saïd al-Chamisi, a inauguré, durant le mois de mai, 33 projets dans les régions de Miniyé-Denniyé et Akkar, financés par la Fondation hmanitaire cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane. 71 villes et villages, accueillant près des dizaines de milliers de réfugiés syriens, profiteront de ces projets aussi divers que le forage de puits artésiens, le percement et l'asphaltage de routes, la construction de murs de soutennement et de canaux d'irrigation et la rénovation d'écoles. Au delà de la dimension humanitaire de ces projets, le but de cet investissement est de combattre l'influence du Qatar, qui soutient activement, partout où il le peut, les Frères musulmans et consorts, considérés comme des ennemis à abattre par les Emirats et l'Arabie saoudite. Les EAU prennent soin de faire profiter de leur générosité certaines personnalités politiques au détriment d'autres, comme ce fut le cas au Liban-Nord, où l'ambassadeur Chamisi était accompagné du ministre et député Mouïn Merhébi et des cadres du Courant du Futur, alors que Khaled Daher a été tenu à l'écart de l'événement.

 

Paroles surveillées
Les ambassadeurs et les représentants des Etats membres de l'UE à Beyrouth ont été priés, par leurs administrations respectives, de ne pas faire de commentaires publics sur des questions relevant de la politique interne libanaise. Les diplomates sont autorisés à communiquer uniquement sur les questions relatives aux réfugiés syriens et à exprimer leur soutien à l'armée et aux services de sécurité dans la lutte contre le terrorisme.

Beyrouth, un nid d'espions
Un officier libanais à la retraite, qui a occupé des postes importants au sein des renseignements militaires, a déclaré à Magazine que le Beyrouth d'aujourd'hui lui rappelait celui des années 60 et 70 du siècle dernier, lorsque la capitale libanaise était un nid d'espions. Selon cet ancien officier, des puissances, grandes et moyennes, ont réinstallé d'importantes antennes d'espionnage à Beyrouth. Selon lui, c'est dans la capitale que les informations collectées dans la plupart des pays de la région sont triées et analysées, avant d'être envoyées dans les quartiers généraux, où les décisions sont prises. Beyrouth est aussi redevenu une base opérationnelle pour de nombreuses agences de renseignement.

Les Russes veulent rester à Mazraa
Des sources bien informées croient savoir que la Russie a décliné une offre de déplacer son ambassade, située en plein cœur de Beyrouth, dans le quartier de Mazraa, vers une région plus facile à protéger, comme Yarzé ou Rabié. Bien que l'emplacement ne soit pas idéal sur le plan de la sécurité, et que les locaux soient devenus quelque peu étroits, Moscou est attaché au symbole que représente sa présence en plein Beyrouth, alors que la plupart des pays occidentaux n'osent plus revenir dans la capitale, 27 ans après la fin de la guerre.

Générosité allemande mal appréciée
L'ambassadeur d'Allemagne à Beyrouth, Martin Huth, a déclaré que son pays débloquerait en 2017 entre 300 et 400 millions de dollars d'aides aux réfugiés syriens installés au Liban, ce qui porterait à un milliard de dollars la somme dépensée depuis 2015. Une source ministérielle libanaise a confirmé que l'Allemagne est l'un des premiers contributeurs.Elle a cependant critiqué la manière dont cet argent est dépensé, notamment par les agences de l'Onu, qui n'ont pas toujours les mêmes priorités que le gouvernement libanais.    

 

Related

Confidences diplomatie

admin@mews

Confidences diplomatie

admin@mews

Confidences diplomatie

admin@mews

Laisser un commentaire