Magazine Le Mensuel

Nº 3085 du vendredi 5 janvier 2018

Immobilier

News immobilier

Résidentiel: Recul de la demande au 3ème trimestre
La demande sur l’immobilier résidentiel a ralenti au 3ème trimestre de 2017, à la suite d’une progression de 20% au 2ème trimestre de la même année. Plusieurs raisons ont sous-tendu ce recul, à savoir l’approbation par le Parlement, en juillet dernier, d’une série de taxes et de frais qui touchent de plein fouet le secteur de l’immobilier, freinant ainsi le momentum éphémère du précédent trimestre. Le ralentissement de l’indice de la demande sur l’immobilier de Bank Byblos avait enregistré 13,4% en juillet dernier et un recul supplémentaire de l’ordre de 11,7% en août, avant de reprendre de légères couleurs et d’accuser une amélioration de 3,8% en septembre.

Permis de construction. Baisse de 2,9% sur un an
Le nombre des permis de construction a régressé de 2,9% sur un an, s’élevant à 12 505 à septembre 2017. Les surfaces couvertes par les permis de construction ont reculé de 13,59% en rythme annuel, se fixant à 7,66 millions de m2. Un indicateur qui montre que les investisseurs préfèrent probablement les projets de construction de petites unités. Néanmoins, le ralentissement de l’activité de construction qu’a reflété l’indicateur du nombre de permis ne s’est pas appliqué à Beyrouth et au Liban-nord.   

Pied-à-terre à Londres
Karim Gorgy, directeur à la société de courtage Vanquish Realestate, était au Liban pour promouvoir des logements résidentiels à Londres. A Magazine, il a affirmé que «lorsque l’instabilité prévaut dans un pays, c’est le meilleur moment pour acheter un pied-à-terre à l’étranger, en l’occurrence à Londres, un paradis de sécurité financière, une destination de plaisance avec les meilleures universités». Avec le Brexit, la valeur de la livre sterling (L.S.) face au dollar a reculé de près de 25%, présentant une opportunité pour les Libanais dont l’économie est dollarisée, a-t-il souligné. M. Gorgy souligne que sa compagnie promeut les investissements immobiliers et non pas l’émigration. Ticket d’entrée: 250 000 L.S.

Four Seasons
Pas pressé de vendre

La due diligence effectuée par BlomInvest sur l’hôtel Four Seasons en vue de sa vente n’a rien avoir avec le timing de l’arrestation du prince al-Walid bin Talal, en Arabie saoudite. KHC, propriétaire de l’établissement et dont al-Walid est l’actionnaire principal, avait mandaté depuis plus d’un an la banque pour cette mission. Une telle offre de vente est commune aux grands investisseurs, qui une fois leur cagnotte assurée se retirent. La vente n’a pas encore eu lieu en raison des prix bas de l’immobilier.   

 

 


La circulaire 352
Le ministre de l’Intérieur, Nohad Machnouk, a émis la circulaire no 352 qui autorise les Libanais à construire un immeuble de trois étages (de 150 m2 maximum chacun) et ce, sur l’ensemble du territoire national, transgressant les principes basiques de la loi sur la construction, notamment les articles 1 et 2 et les règlements sur le zoning. Mona Fawaz, chercheuse au LCPS, qui ne soutient pas la circulaire, reconnaît que celle-ci contribue à répondre à un besoin réel. Celui des difficultés auxquelles font face la majorité des citoyens lorsqu’ils nécessitent d’accéder à la propriété d’un terrain pour construire une maison, une extension à un logement ou à un espace bureau. La circulaire cause des dommages irréversibles aux environnements naturels et physiques. Le président de l’Ordre des ingénieurs et architectes veut recourir aux tribunaux pour faire annuler la décision.

Liliane Mokbel
 

Related

Corrélation entre l’immobilier et les banques

admin@mews

News immobilier

admin@mews

News immobilier

admin@mews

Laisser un commentaire