Magazine Le Mensuel

Nº 3091 du vendredi 6 juillet 2018

Commerce et industrie

Liban-Turquie. Halte aux relations commerciales

A la suite de la dévaluation de la monnaie turque, le marché libanais a été envahi par des produits de fabrication turque. Les quantités importées diversifiées ont enregistré une croissance exponentielle, contraignant les industriels locaux à donner de la voix. Ainsi, le gouvernement libanais a interdit l’importation de certains articles turcs ayant des équivalents locaux. Toutefois, l’importation d’habillements neufs dans les valises des voyageuses explose et sa traque repose sur le doigté des douaniers.

Chouf
Une zone industrielle privée
Le Fonds de l’Iqlim pour le développement et l’innovation a lancé son projet de construction de la zone économique de l’Iqlim el-Touffah, dans le Chouf. Les travaux seraient achevés début 2019. Le Fonds de l’Iqlim a été établi par le Fonds libanais pour le développement et l’innovation (LFDI) en collaboration avec la communauté locale et le secteur privé dans la région. Les souscriptions pour le projet se poursuivent. Le Fonds mettrait incessamment en place une compagnie de gestion opérationnelle dédiée au projet. La superficie totale de la zone économique est de 96 000 m2 alors que le terrain est en leasing. Il comprendrait des petites et moyennes unités industrielles spécialisées dans l’agroalimentaire. Les actions du fonds de l’Iqlim seraient reprises par les compagnies, une fois les prêts remboursés.   

Agriculteurs
Augmentation des subventions de 15% 

Avec un effet rétroactif au 1/1/2018, Idal a décidé d’accroître les incitations financières octroyées aux agents des secteurs productifs, en l’occurrence aux agriculteurs. Les subventions qui leur sont accordées dans le cadre du programme Agri Plus ont été majorées de 15%. Les produits agricoles exportés vers la Jordanie, bénéficieront des mêmes subventions que les pays de la catégorie B, incluant les Etats de Golfe et ce, jusqu’à la réouverture des frontières entre la Jordanie et la Syrie. Idal a prorogé le programme M.Leb portant sur l’adoption d’un pont maritime dédié aux exportations libanaises, au vu de la concurrence sauvage dont souffrent les produits libanais dans la région du Golfe.

 

Certification des centres d’emballage HACCP et Iso
Le total des exportations agricoles dans le cadre du programme Agri Plus s’est élevé à 344 600 tonnes en 2017, sans prendre en considération les exportations d’huile d’olive, qui ont enregistré des chiffres record. L’objectif le plus important qui a été atteint par ce programme est celui de la modernisation des centres d’emballage et leur certification HACCP et ISO et l’augmentation du nombre d’agriculteurs qui ont reçu le certificat «Global Gap». Quant aux exportations libanaises dans le cadre d’un programme M.Leb, elles se sont élevées à 151 tonnes, dont 88% représentent des exportations de produits agricoles, 8% des exportations de produits agroalimentaires et 4% des exportations industrielles. Le nombre de camions exportés à bord des ferry-boats s’est élevé à 7 442 dont 6 677 camions subventionnés et ce au cours de 136 trajets enregistrés au programme des exportations du pont maritime libanais. Ce projet a contribué à la réutilisation d’une grande partie de la flotte de transport terrestre, qui avait cessé de travailler en raison de la fermeture des passages terrestres.

Public-privé
Dialogue pour les PME industrielles

Le ministère de l’Industrie a transmis au secrétariat général de la présidence du Conseil des ministres une proposition lui recommandant la création «d’une entité consultative pour un dialogue national entre les secteurs public et privé dont la mission serait d’améliorer l’environnement des affaires pour les PME industrielles». Cette entité s’occuperait des moyens à mettre en œuvre pour augmenter leur productivité et la qualité de leurs produits en appliquant le concept de la spécialisation et de la complémentarité à l’interne et dans la zone euroméditerranéenne. Cette entité aurait pour plateforme de travail le document élaboré par le ministère de l’Industrie et intitulé Liban – L’industrie en 2025.

Liliane Mokbel

Related

News restauration

admin@mews

News commerce & industrie

admin@mews

Subventions supplémentaires aux produits exportés

Laisser un commentaire