L'Hebdo Magazine Liban Actualité Politique Economie Reportage Confidences Lebanon News
paid
MAGAZINE
Sur Votre Mobile
 
 
 
Bannière
 
 
 

Médiation qatarie dans l’affaire des otages. Tamim Ben Hamad bientôt à Beyrouth?

Pendant qu’Achraf Rifi accélère les procédures judiciaires contre les prisonniers islamistes, le Front al-Nosra a menacé mardi d’exécuter un troisième militaire si ses demandes n’étaient pas satisfaites malgré les visites de Abbas Ibrahim et de…

Antoine Zahra, député de Batroun. «Le Hezbollah a attiré les takfiristes au Liban»

Alors que l’alliance occidentale-arabe visant à combattre le terrorisme de l’Etat islamique se confirme sous l’égide du président américain Barack Obama, le Liban, qui se trouve dans l’œil du cyclone, est de plus en plus…

Présidentielle. Pas de déblocage en vue

Pas d’élection présidentielle à l’horizon, mais un accord global en préparation pour assurer la continuité de l’Etat: la prorogation du mandat des députés pour rouvrir les portes du Parlement. Nabih Berry va-t-il perdre sa bataille…

Cameron Diaz et Jason Segel. Et maintenant la sextape!

La flamme entre Jay et Annie commence à s’éteindre après dix ans de mariage et deux enfants. Pour la ranimer, ils décident de filmer leurs ébats dans une séance épique. L’idée semble plutôt bonne... jusqu’à…

Automobile. «Le marché libanais est saturé», selon Carlos Ghosn

Le président du groupe Renault-Nissan, Carlos Ghosn, a utilisé des mots simples pour répondre aux questions d’un groupe restreint de nouveaux diplômés de l’Esa dans le domaine du management. «Il n’y a pas de place…

Les chefs d’entreprises tirent la sonnette d’alarme. Le «J’accuse» des patrons libanais

Les différents présidents des organismes économiques se sont relayés, le vendredi 12 septembre, pour plaider en faveur de l’élection d’un président de la République au plus tôt. Il en va, disent-ils, de la survie même…

Jabalna Festival - Happy Birday 2014. Les oiseaux à l’honneur!

Hasbaya, Faqra, Ehmej, Maasser el-Chouf... Ce ne sont que quelques régions magnifiques qui ont eu la chance d’accueillir, cette année, l’exposition Happy Birday, une idée originale de l’association Jabalna. Cette exposition itinérante offrait l’occasion de…

Les chœurs de l’Armée rouge au Liban. Un super show

Fabuleux, fascinant, magnifique, émouvant, puissant… Les mots ne sont pas assez forts pour décrire cette soirée époustouflante qui a réuni chant classique et moderne, musique et danse dans une harmonie plus que parfaite et haute…

11 réflexions sur le 11 septembre d’Andrea Assaf. Un événement vu différemment

Son spectacle était très attendu. Cette fois, elle a traité de l’expérience arabo-américaine, de la guerre que mènent les Etats-Unis contre la terreur et, surtout, du quotidien vécu chaque automne après le 11 septembre. Avec…

Campagne nationale contre la poliomyélite. Pour protéger les enfants

La Société libanaise de pédiatrie et le ministère de la Santé publique ont tenu une réunion nationale afin de préparer les bases de la campagne nationale d’immunisation contre la poliomyélite qui sera lancée en octobre…

POLITIQUE

Législatives. 514 candidats… virtuels

Législatives. 514 candidats… virtuels

514 dossiers de candidatures ont été déposés au ministère de l’Intérieur, alors que le sort des prochaines élections législatives reste encore à déterminer. L’occasion pour les partis politiques de prendre…

ACTUALITÉS

Lutte antiterroriste. Une unité de façade

Lutte antiterroriste. Une unité de façade

La communauté internationale s’active et continue de battre le rappel pour élaborer une coalition en mesure de vaincre l’Etat islamique en Irak et en Syrie. Dernier épisode lundi, avec la…

Horizons

L’éveil musical chez les enfants. Développer leur imagination et leur socialisation

L’éveil musical chez les enfants. Développer leur imagination et leur socialisation

Pour une meilleure maîtrise et une plus grande conscience de soi et du groupe, pour un sens artistique accru, pour une mémoire longtemps maintenue, pour une ouverture du cerveau et…

ÉCONOMIE

Tourisme. Le secteur hôtelier se prépare pour des jours meilleurs

Tourisme. Le secteur hôtelier se prépare pour des jours meilleurs

Les aléas de l’industrie touristique n’ont pas dissuadé les hôteliers de poursuivre l’uprading de leurs établissements en vue de jours meilleurs. L’hôtel Le Bristol, en…

 

Éditorial
Ambitions mortelles

Plus que jamais, le souvenir de Bachir Gemayel revient dans toutes les mémoires. Un journaliste français avait écrit, au lendemain de l’assassinat du chef des Forces libanaises, cette sinistre journée du14 septembre de 1982, que ceux qui pouvaient sauver le Liban seraient liquidés. Cet analyste ne pensait pas si bien dire. Les martyrs de l’époque ne se comptent plus. Leurs assassins, s’ils sont connus, n’ont jamais été révélés à l’opinion publique. A l’heure où l’Armée libanaise est confrontée aux terroristes et où ses soldats sont pris en otages, pire encore décapités, le Liban baigne dans une dramatique ambiance de dissensions internes qui l’empêchent de se doter d’un chef à la tête de l’Etat et d’une nouvelle génération de représentants du peuple, consciencieusement sélectionnés sur la base de la compétence et du patriotisme. L’Occident, touché directement par un terrorisme qui n’épargne personne, s’est mobilisé pour, non seulement venger les victimes, mais pour débarrasser le monde d’un fléau qui, telle une pieuvre, étend ses tentacules sur toute la planète. Toutefois, dans les annonces faites par Washington et par la coalition qui tente de se forger pour lutter contre ce drame du siècle, et à laquelle nous nous rallions, nous ne sommes visiblement pas dans les priorités des pays concernés, et pourtant! Une fois de plus, nous sommes laissés à nous-mêmes dans une confrontation avec des voisins, dont l’un est un ennemi affiché et l’autre connu pour sa turbulence à la frontière. Le Hezbollah, impliqué dans la guerre du régime syrien contre les rebelles, avait sans cesse répliqué au pouvoir libanais qui le sommait de rester en dehors du conflit, que son intervention avait pour principale cible le terrorisme dont il se faisait un devoir de protéger le Liban. Sans mettre en doute l’objectif sincère du parti de Dieu, il nous faut en constater le résultat. Il ne manquait dans le ciel libanais que la désolation et la panique provoquées par les menaces qui pèsent sur nos têtes et sur les otages détenus par les terroristes qui changent de nom sans renoncer à leurs monstrueux «principes». Ce sombre climat et cette lourde tension s’ajoutent aux difficultés quotidiennes des citoyens lambda, dont nul dans les hautes sphères ne semble se préoccuper. Les nuages noirs s’accumulent dans le ciel libanais sur fond d’une corruption qui remonterait, selon une conviction populaire bien ancrée, à quelques décennies. Alors qu’il y a quelques années encore, le Liban fournissait du courant électrique à la Syrie, il nous a fallu recourir à la Turquie pour acquérir au prix fort deux cargos générateurs de courant, immobilisés et inutiles au large de Beyrouth. Les justifications techniques ou économiques les plus fantaisistes et les plus confuses des raisons qui plongent et continueront à plonger le pays dans l’obscurité la plus profonde n’ont convaincu personne. Mais aujourd’hui, c’est ce qu’on appelle le silence radio sur cette affaire, une fois de plus, obscure… c’est le cas de le dire. Quelqu’un a-t-il pensé à ces familles les moins nanties qui, faute de pouvoir payer leur double facture électrique, reviennent à l’usage des lampes à pétrole qu’on croyait disparues? L’eau n’est pas à meilleure enseigne. Les citernes, avec leur coût et le doute qui plane sur leurs sources d’alimentation, font leurs choux gras des robinets asséchés. Mais trêve de lamentations sur notre sort quotidien. Les sujets sont multiples et la liste est longue. Ce que nous appelons de tous nos vœux c’est un retour à l’Etat dans toutes ses composantes et à sa tête un chef. Le gouvernement se démène et ne ménage pas ses efforts, avec les moyens constitutionnels qui lui sont conférés. L’armée, exposée à tous les risques dans une mission quasi impossible, attend toujours les équipements qui lui sont promis. Pendant ce temps, les «ténors», ignorant, ou plutôt occultant, la gravité de la situation dans laquelle ils entraînent tout un peuple, continuent à donner de la voix pour arracher une place de «choix» au palais présidentiel. Les ambitions priment sur toute autre considération. De grâce, les Libanais vous exhortent à mettre vos egos et vos intérêts personnels au rancart pour sauver le pays, avant qu’il ne soit trop tard.


 Mouna Béchara
   
 
 
 
Bannière
 
 
Bannière
 
 
Bannière
 
 
Bannière